Le projet KDog ( chiens renifleurs détecteurs de cancer ) avance!

Le projet KDog ( chiens renifleurs détecteurs de cancer ) avance!

 

Le projet KDog ( chiens renifleurs détecteurs de cancer ) avance :

Mission accomplie pour Thor et Nikios , les deux malinois renifleurs acquis par l’Institut Curie pour être formés à la détection précoce du cancer du sein. Après six mois d’entraînement sur le site de Magnac-Laval (Haute-Vienne), l’Institut a annoncé ce mercredi une « efficacité à 100 % » des tests menés sur une cohorte de 130 femmes volontaires dans le cadre du protocole Kdog.
Prochaine étape : Une « étude clinique » qui se déroulera sur une période de trois ans, entre 2018 et 2021, et s’appuiera sur une sélection de 1.000 femmes.

Thor et Nikios devraient, eux, être rejoints par deux nouveaux chiens de race différente et conduits par un autre dresseur afin « de démontrer également que le protocole Kdog est indépendant de la race du chien renifleur et de son maître », a expliqué Aurélie Thuleau, ingénieur en biochimie, impliquée dans le projet mené sous la houlette de la chercheuse Isabelle Fromantin.
Petite explication au sujet du projet KDog :

Les parasites externes chez le chien et le chat. Approche en aromathérapie

Les parasites externes chez le chien et le chat. Approche en aromathérapie

 

chien_chat

photostudio_1493478438698

 

 

 

 

Article élaboré en collaboration avec
Caroline URBAIN,
comportementaliste et ostéopathe canin et félin, Saint Oyen, 71260 Montbellet, 06.71.91.69.35

L’arrivée du printemps favorise le développement des parasites externes ( puces, tiques ) chez nos fidèles compagnons.

Les puces entraînent des désagréments liés à leurs piqûres ( démangeaisons, allergies, infections localisées ) et leur ingestion par l’animal peut être à l’origine d’une infestation par certains vers intestinaux.

Chez le chien :

Les tiques sont vectrices de maladies parmi lesquelles la piroplasmose.

Un autre parasite, plus aérien, menace le bien-être de nos compagnons à 4 pattes : Le moustique, et plus particulièrement la femelle phlébotome, vectrice de la leishmaniose ; sa présence est assez spécifique du pourtour méditerranéen mais à présent, les cas de leishmaniose se multiplient en Europe du nord.

La plupart des molécules présentes sur le marché étant à visée curative, il paraît opportun de ne les utiliser qu’en cas d’infestation massive ;

L’aromathérapie permet une prévention globale contre l’ensemble de ces parasites ; en effet, l’action naturellement répulsive des molécules aromatiques éloigne tous types de parasites.

Ainsi, nous pouvons élaborer la formule suivante :

HE Tea tree ( Melaleuca alternifolia )6 %
HE Géranium ( Pelargonium grav. )6 %
HE Lavande ( Lavandula off. )6 %
HE Citronnelle ( Cymbopogon nardus )2 %
HV Macadamia ( ou autre HV ) 80 %

administrée localement sous forme de gouttes ( 1 ml pour le chien de moins de 10kg, 2 ml pour le chien de plus de 10 kg, répartis autour du cou et en plusieurs points le long de la colonne vertébrale de l’animal ) 1 à 2 fois par mois selon l’activité du chien ; on peut également mélanger quelques gouttes de ce mélange au shampoing, à condition de prendre garde de ne pas mettre de ce mélange dans les yeux de l’animal.

La meilleure prévention reste l’inspection de votre animal chaque soir pour lui retirer une éventuelle tique ( Il existe pour cela des crochets spécifiques ).

L’huile végétale de Margousier ( Neem ) :

A noter que l’huile végétale classique peut être remplacée par l’huile végétale de Margousier ( aussi appelé Neem – Azadirachta indica ), assez peu courante, mais naturellement répulsive.

Cette huile végétale a l’inconvénient de se solidifier à une température inférieure à 25°c ; il convient donc de la réchauffer sous un filet d’eau tiède pour qu’elle retrouve son état liquide.

Cette huile peut également être mélangée au shampoing ( exemple pour 200ml de shampoing : 20 ml d’huile végétale de Margousier ).

Chez le chat :

L’utilisation des huiles essentielles est à proscrire chez le chat; en effet, les félins ne sont pas habilités à métaboliser les molécules aromatiques. Il est par conséquent plus difficile d’élaborer une formule végétale…
L’huile végétale de Margousier peut être utilisée seule – sans ajout d’huiles essentielles, toxiques chez le chat- :Comme précisé ci-dessus, cette huile végétale a l’inconvénient de se solidifier à une température inférieure à 25°c ; il convient donc de la réchauffer sous un filet d’eau tiède pour qu’elle retrouve son état liquide. On peut ensuite mettre une petite quantité d’huile sur les mains, et frotter le chat à rebrousse-poil. Cette opération est à faire chaque semaine.

Pharmacie de la barre
13, rue Mathieu
71000 Mâcon